citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 20 mai 2019

Il y a des choses qu'on n'oserait pas faire s'il fallait les dire à un confident.
André Birabeau (Le Chemin des Écoliers, p.21, La Petite Illustration, 1927)

Ah ! le temps perdu, ça c'est bien une idée d'adulte !
Daniel Pennac (Messieurs les enfants, Gallimard nrf, p.177)

Comment une chose : costume, idée, personnage, devient-elle à la mode ? Personne ne peut le savoir. Le phénomène est foudroyant, inexplicable. On dirait une boule de neige (que personne n'aurait pu pétrir) et qui grossit, et qui roule et, comme la boule de neige, s'augmente de tout ce qu'elle rencontre sur son passage, absorbe toute opposition, écrase tout.
Il n'y a plus qu'à s'incliner.
Francis de Miomandre (La Mode, p.51, Éd. Hachette (coll. Notes et Maximes), 1927)

Pour entendre parler de l'être que l'on aime, on n'est jamais fatigué.
Françoise Dorin (Comme au théâtre in Théâtre II, p.129, Julliard, 1973)

[...] l'énergie, même dans les mauvaises passions, excite toujours en nous un étonnement et une espèce d'admiration involontaire.
Prosper Mérimée (La Vénus d'Ille, p. 295, in Colomba et autres nouvelles, éd. Classiques Français)

Épictète du jour

Hercule, éprouvé par Eurysthée, ne se disait point malheureux et exécutait ce que ce tyran lui ordonnait. Et toi, éprouvé par les dieux, par des dieux qui t'ont créé, tu cries, tu te plains et tu te trouves malheureux ! Quelle lâcheté ! quelle mollesse !
Entretiens, Livre III, XLIII.