citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 28 février 2017

Tu souffres et personne ne t'aime, et on te parle toujours rudement. C'est pourquoi j'irai au-devant de toi, et te prendrai par la main, et te conduirai à la meilleure place, près de mon trône, au pays où je suis roi.
Valery Larbaud (Enfantines (Le couperet), Gallimard coll. L'imaginaire, p.48)

Quand il s'agit d'honneur, il faut que rien ne coûte.
Philippe Quinault (La Mère Coquette, acte 1, sc. 4 (Le Marquis), p.24, in Théâtre des auteurs du second ordre, Comédies en vers, T. II, 1810)

Un jour Mignard, étant chez [Ninon], se plaignait hautement du peu de mémoire que la nature avait départi à sa fille, celle-là même qui fut plus tard la belle marquise de Feuquières. « Eh ! tant mieux, s'écria mademoiselle de Lenclos, promenant un regard railleur sur le groupe de pédants qui, ce jour-là, encombraient sa chambre, tant mieux, encore une fois, elle ne citera point. »
Édouard Fournier (L'esprit des autres, p.3, Dentu Éditeur, 1886)

Si l'imprédictibilité de l'espace de configuration de la biosphère est avérée, alors nous devrons trouver comment penser simultanément physique et histoire. Et cela demandera aux sociétés occidentales un changement d'attitude vis-à-vis de ce que doit être la science. La science devra s'incorporer d'une façon ou d'une autre à tout ce que nous ferons sur le plan pratique. Nos sociétés sont-elles prêtes à cela ? Nous allons vers une réunification des sciences et des humanités. D'un point de vue scientifique, nous ne pouvons prévoir l'espace de configuration de la biosphère, nous sommes contraints à l'union de ce que Kant appelait la raison pure et la raison pratique.
Stuart Kauffman (Spirales de l'auto-organisation, p.208, in La Complexité, vertiges et promesses, Le Pommier/Poche, 2006)

Celui qui donne la mort, c'est qu'il est déjà mort. Celui qui tue, c'est par manque d'air.
Christian Bobin (L'autre visage, p. 23, Éditions Lettres Vives 1991)

Épictète du jour

Quand ton imagination tâche de te séduire par quelque idée de luxure, ne te laisse point entraîner, mais dis-lui sur l'heure : « Attends, mon imagination, que je voie un peu ce que tu es et ce que tu me présentes, que je t'examine. » Ne lui permets pas d'aller plus loin et de te présenter des images plus séduisantes, car, si tu la laisses faire, tu es perdu, elle t'entraînera. Au lieu de ces peintures affreuses, force-la à te présenter des images plus heureuses, plus belles et plus nobles. Voilà les moyens de lui échapper.
Entretiens, Livre II, XLV.