citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 21 juillet 2019

[...] il y a un niveau de comment, puis une théorie qui évolue répond au pourquoi. Mais quand on regarde tous les détails de cette théorie, il y a du comment et, à ce moment-là, la théorie évolue dans un emboîtement de niveaux de compréhension entre le comment et le pourquoi.
Laurent Nottale (L'espace-temps fractal, p.320, in La Complexité, vertiges et promesses, Le Pommier/Poche, 2006)

Car définir, ce n'est pas généraliser, c'est au contraire délimiter et distinguer par rapport au général.
Patrick Süskind (Sur l'amour et la mort, trad. Bernard Lortholary , p.13, Fayard, 2005)

Le malheur, c'est qu'il attirait singulièrement l'attention et si, comme l'a affirmé le Sage, il arrive que l'attention soit déjà de l'amour, le plus souvent, à notre avis, elle n'est que la mère de la malice.
Henri Bosco (L' ne Culotte, p.19, Folio n°337, 1978)

Dans la jarre où se préparait à partir des ossements d'animaux abattus le brouet d'os à l'odeur putride dont on badigeonnait le pourtour des yeux, des oreilles, les naseaux et le ventre des chevaux pour les protéger des mouches, des taons et des moustiques, reposent, tout au fond, les os des bras, arrachés dans une tranchée sur un champ de bataille, à un homme qui, avant la Deuxième Guerre mondiale, avait traîné jusqu'à la forêt une statue de Jésus de taille humaine et l'avait jetée par-dessus une cascade.
Josef Winkler (Quand l'heure viendra (Incipit), trad. Bernard Banoun , p.13, Verdier, 2000)

Quel est le plus heureux des états ? Celui où le souverain peut prendre sans danger le plus de repos.
Thalès de Milet (Moralistes anciens, p.525, choix de Louis Aimé-Martin, Lefèvre et Chapentier, Paris, 1844)

Épictète du jour

Il dépend de toi de faire un bon usage de tous les événements. Ne me dis donc plus : « Qu'est-ce qui arrivera ? » Que t'importe ce qui arrive, puisque tu peux en bien user, et que tout accident, quel qu'il soit, peut devenir un bonheur insigne ? Hercule a-t-il jamais dit : « Qu'un grand lion, qu'un sanglier énorme, ne se présentent point devant moi ! Que je n'aie point à combattre des hommes monstrueux et féroces ! » De quoi te mets-tu en peine ? Si un sanglier épouvantable s'offre à toi, le combat sera plus grand et plus glorieux. Si tu trouves en ton chemin des hommes prodigieux et intraitables, tu auras plus de mérite à en purger l'univers. -- Mais si je meurs ? -- Eh bien ! tu mourras en faisant l'action d'un héros. Que veux- tu davantage ?
Entretiens, Livre IV, XXXVIII.