citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 23 octobre 2014

Sait-on jamais où commence l'irréparable... ? Quel mot, quel geste, quelle miette de vie oubliée au bord d'un jour sans date, au revers d'une nuit perdue, finit par peser plus lourd qu'un destin arrêté par les dieux... ? À quel moment insidieux notre histoire se confond avec celle des peuples, des nations, les guerres et la barbarie, et les instants d'humanité... ? Quand est-ce qu'on ne s'appartient plus... ? On reconnaît trop tard nos minuscules fatalités pour en jouir où les éviter, et le reste est vanité...
Michel Quint (L'espoir d'aimer en chemin (Incipit), p.9, Éd. Joëlle Losfeld, 2006)

Les êtres qui aiment croient leur présence indispensable et font de la colle au baquet un principe comme ils font de l'exclusivité une fin.
Pascal Quignard ( Le salon du Wurtemberg, p.121, Ed. Gallimard 1986)

L'horreur de l'éternité vous saisit.
Oscar Wilde (Le portrait de Dorian Gray, Livre de poche n° 569)

Car il est des bonheurs tragiques.
Miguel de Unamuno (Le Roman de Don Sandalio, joueur d'échecs, trad. Yves Roullière, p.35, Éd. du Rocher)

[...] je n'ai jamais relu aucun de mes livres par crainte de me repentir de les avoir écrits.
Gabriel Garcia Marquez (Douze contes vagabonds [prologue], trad. Annie Morvan, p.12, Éd. Livre de Poche n°13747 )

Épictète du jour

Celui qui se soumet aux hommes s'est auparavant soumis aux choses.
Entretiens, Livre III, LVIII.