citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 28 août 2014

Poète, brise avec la muse, dès le jour
Où s'éloignent de toi la Pensée et l'Amour.
As-tu pour compagnons l'Amour et la Pensée,

Qu'importe si tes yeux sont clos ou grands ouverts !
Le ciel intérieur répandra la rosée
De l'inspiration sur tes plus humbles vers.
William Wordsworth (Poésie intérieure in « Choix de poésies», p.276, trad. Émile Legouis, Les Belles-Lettres, Paris, 1928)

Il y a chez toutes les femmes [...] une mante religieuse, et il y a pour tout amour besoin d'un combustible qui est la souffrance de celui dont on prétend désirer le bonheur.
Xavier Patier (La foire aux célibataires, p.59, Pocket n°10722)

Ce matin c'est l'automne -
à dire ces mots
je me sens vieillir
Kobayashi Issa (Haiku, trad. Corinne Atlan et Zéno Bianu, p.118, nrf, Poésie/Gallimard, 2002)

Qu'est-ce que la beauté d'une chose sinon son fond éternel, ce qui unit son passé à son avenir, ce qui d'elle repose et demeure dans les entrailles de l'éternité ? Ou encore, qu'est-ce, sinon la révélation de sa divinité ?
Miguel de Unamuno (Le sentiment tragique de la vie, trad. Marcel Faure-Beaulieu, p.238, Idées/Gallimard n°68)

Mais tout amour n'est qu'une comédie
Entre l'homme et la femme ; les questions ne sont pas posées.
Paul Claudel (Partage de midi, p.43, Livre de Poche n°1508)

Épictète du jour

Tu t'es ingurgité quelques préceptes de philosophie, et tu vas tout de suite les enseigner. Que fais-tu là que vomir ce que tu n'as pas digéré, comme un mauvais estomac vomit les viandes qu'il a prises. Digère d'abord, mon ami, et fais-nous voir ensuite une transformation dans ta partie maîtresse. -- Mais un tel a ouvert une école, je veux en ouvrir une aussi. -- Vil esclave, est-ce par caprice ou par hasard qu'on ouvre une école ? Il faut être d'âge mûr, avoir mené une certaine vie, et y être appelé des dieux ; sans cela tu es un imposteur et un impie. Tu ouvres une boutique de médecin, et tu as des onguents, mais tu ne sais pas les appliquer, et tu en ignores l'usage.
Entretiens, Livre III, XLI.