citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 04 mai 2016

Comme la tranquillité qu'on peut se procurer par le moyen des autres hommes ne va pas jusqu'à un certain point, il y a un art de s'en procurer une parfaite à soi-même : c'est de simplifier ses besoins, de se dégager de beaucoup de choses, et de se contenter de peu.
Epicure (Maximes, trad. Octave Hamelin et Jean Salem, p.73, Librio n°363)

[Shakespeare] avait été à l'école et savait autant de latin et de grec qu'en retiennent la plupart des bacheliers : c'est-à-dire rien, au point de vue pratique.
George Bernard Shaw (Sainte Jeanne (préface), trad. Augustin et Henriette Hamon, p.59, Éd. Rombaldi)

Qu'il y a d'épaisses et lourdes fidélités !
Anne Barratin (De Vous à Moi, p.9, A. Lemerre, 1892)

[...] c'est incroyable à quel point la cupidité, l'envie, la prétention, la grossièreté, l'avidité et, en général, tout cet ensemble d'attributs qui forment la condition humaine, transparaissent sur un visage, dans une démarche, dans un regard.
Ernesto Sabato (Le tunnel, trad. Michel Bibard, p.45, Éd. du Seuil, 1978)

Que le néant retienne, ou que le Ciel confonde
Ces tyrans qui vivraient pour le malheur du monde.
Antoine Leblanc (Manco Capac, acte 1, sc. 4 (Manco), 1763)

Épictète du jour

Les dieux m'ont donné la liberté, et je connais leurs commandements. Personne ne peut donc plus me réduire en servitude, car j'ai le libérateur qu'il me faut, j'ai les juges qu'il me faut.
Entretiens, Livre IV, XXIV.