citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 1er novembre 2014

Il faut pour prendre femme avoir perdu la tête.
François-Antoine-Eugène de Planard (Le Faux Paysan, acte 1, sc. 4 (Antonio), 1811)

Je vis dans des conditions qui me sont données, est-ce que j'ai choisi la forme de mon nez, la force de mon poing ? Quand vous lisez ce que j'écris, ne l'oubliez pas, la vie est un langage, l'écriture un tout autre. Leurs grammaires ne sont pas interchangeables. Verbes irréguliers.
Louis Aragon (Traité du style, p.228, L'Imaginaire/Gallimard n°59)

Oui, si les boeufs et les chevaux et les lions avaient des mains et pouvaient, avec leurs mains, peindre et produire des oeuvres comme les hommes, les chevaux peindraient des figures de dieux pareilles à des chevaux, et les boeufs pareilles à des boeufs, bref des images analogues à celles de toutes les espèces animales.
Xénophane (Les penseurs grecs avant Socrate, trad. Jean Voilquin, p.64 Garnier-Flammarion n° 31)

[...] c'est une chose de toute éternité que l'amitié intellectuelle[..]
Auguste Villiers de l'Isle-Adam (L'intersigne, p.203 Contes Cruels, éd. Classiques Français.)

Rien n'est vide; car le vide n'est rien et ce qui n'est rien ne peut être.
Mélissos (Les penseurs grecs avant Socrate, trad. Jean Voilquin, p.110, Garnier-Flammarion n° 31)

Épictète du jour

Quand tu es la nuit dans ta chambre, la porte bien fermée et la lumière éteinte, garde-toi donc bien de dire que tu es seul, car tu ne l'es pas.
Entretiens, Livre I, XLII.