citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 07 juillet 2015

Il n'y a rien de plus méprisant qu'un touriste qui traite de touriste un autre touriste.
Arthur Koestler (Les call-girls, trad. Georges Fradier, p.129, Livre de Poche n°. 4101)

L'homme projette sur une paroi de rêve les fantômes formés par son esprit ; et il appelle cela le monde extérieur. Ainsi sommes-nous éternellement prisonniers de nous-mêmes. Enfermé dans une bulle de savon lisse et résistante, chacun de nous la décore d'une fantasmagorie d'image qu'il fabrique sans fin. Il ne voit jamais que ces images. Comme elles sont en perspective, il croit sa prison ouverte sur l'infini. Illusion pure : le mur est tout près. Et, comme des figures s'y meuvent, il croit voir des humains. Illusion encore : entre ces apparences, il est seul à jamais.
Henry Bidou (Journal des débats, cité dans La Petite Illustration, 1927, p.23)

[...] c'était au crépuscule, à cette heure où les choses se confondent.
Marie Darrieussecq (Truismes, p.135, Coll. Folio n°3065)

Si ma mémoire ne me trompe pas, on doit avoir écrit un volume sur LES LIVRES QUI N'EXISTENT PAS, ou qui n'ont existé que dans l'imagination d'orateurs peu scrupuleux et d'écrivains menteurs.
Jules Richard (L'art de former une bibliothèque, p.99, Éd. Rouveyre & G. Blond, 1883)

Le monde a fait de moi une putain ; je veux faire du monde un bordel.
Friedrich Dürrenmatt (La visite de la vieille dame, trad. Jean-Pierre Porret, p.103, Livre de poche/Biblio n°3102)

Épictète du jour

Qu'est-ce qu'un philosophe ? C'est un homme qui, si tu veux l'écouter, te rendra libre bien plus sûrement que tous les préteurs.
Entretiens, Livre III, LVII.