citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 23 septembre 2019

Et c'est là [...] qu'est le secret du bonheur et de la vertu, aimer ce qu'on est obligé de faire. Tel est le but de tout conditionnement : faire aimer aux gens la destination sociale à laquelle ils ne peuvent échapper.
Aldous Huxley (Le meilleur des mondes, trad. Jules Castier , p.49, Livre de poche, n°346|347)

[...] Les fortunes humaines
Ont toujours des plaisirs mêlés parmi les peines ;
Les dieux versent sur nous, par un mélange égal,
Le mal avec le bien, le bien avec le mal.
Charles-Claude Genest (Pénélope, acte 3 sc. 2 (Ulysse), p.128, in Théâtre du Second Ordre, tragédies tome 1, 1810)

Au début, un nouveau candidat au titre de paradigme n'a parfois que quelques partisans et dont les motifs peuvent même être suspects. Néanmoins, s'ils sont compétents, ils l'amélioreront, exploreront ses possibilités et donneront une idée de ce que ce serait que d'appartenir à un groupe guidé par lui. En même temps, si le paradigme est de ceux qui sont destinés à vaincre, le nombre et la valeur des arguments en sa faveur augmenteront; ses adhérents se feront donc plus nombreux et l'étude du nouveau paradigme se poursuivra.
Thomas S. Kuhn (La structure des révolutions scientifiques, trad. Laure Meyer , p.217, Champs/Flammarion n°115)

Les soupirs sont comme les éclairs : ils annoncent la pluie.
Carlo Goldoni (Arlequin valet de deux maîtres, trad. Michel Arnaud, p.86, Éd. L'Arche)

Il y a peu d'hommes assez courageux pour n'être pas, dans une discussion, du côté de celui qui fait rire.
Émile Berr (Pour une dame qui voudrait penser à autre chose, p.40, Charpentier et Fasquelle, 1916)

Épictète du jour

Quand tu approches les princes et les grands, souviens-toi qu'il y a là-haut un plus grand prince encore, qui te voit, qui t'entend, et à qui tu dois plutôt plaire.
Entretiens, Livre I, LXXIX.