citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 25 janvier 2015

Si nous admettons que rien de nous n'existe en soi, ni physiquement ni spirituellement, que personne ne peut se définir autrement qu'en relation avec l'extérieur et que nous sommes l'ensemble de toutes nos relations avec les autres et le monde, il devient évident que si nous abîmons nos relations, nous nous abîmons nous-mêmes... Donc, nous n'avons pas le choix : toute action négative par rapport à ce que nous considérons ordinairement comme extérieur à nous-mêmes nous abîme, non pas par contrecoup mais immédiatement parce que... c'est nous ! Nous sommes auto-constitués par nos relations avec l'extérieur. Ce n'est pas de la morale, c'est un fait brut.
Laurent Nottale (L'espace-temps fractal, p.340, in La Complexité, vertiges et promesses, Le Pommier/Poche, 2006)

Ceux qui ont une bouche quand ils l'ouvrent ne parlent que d'eux-mêmes. Moi, moi, moi. Le plus important c'est toujours moi. Mais aux échecs, on n'a pas besoin de soi, tu sais. Ce qui apparaît sur un échiquier est impossible à expliquer avec des mots humains. Se raconter avec sa bouche stupide, c'est comme si on gribouillait dessus.
Yoko Ogawa (Le Petit Joueur d'échecs, trad. Martin Vergne, p.266, Actes Sud/Leméac, 2013)

[...] par une désertion volontaire, entraînons-nous à ce jour où il nous faudra tout quitter.
Paul Morand (Éloge du repos, Éd. Arléa, p. 61)

Lisez, mais pensez ; et ne lisez pas si vous ne voulez pas penser en lisant, et penser après avoir lu.
Alexandre Vinet (Choix de lectures, p. 23, Lausanne, 1843)

N’envie point le sort de ceux que des voies injustes ont enrichis; préfère ceux qui ont souffert pour la justice. Lors même que les gens de bien n’auraient aucun autre avantage sur les méchants, ils auraient, au moins, de plus qu’eux, de bonnes espérances.
Isocrate (Conseils à Démonique in Orateurs et sophistes grecs, trad. Membre de l'université, p. 182, Charpentier, 1842)

Épictète du jour

Si tu considères bien les grandes vues du véritable philosophe et les lumières de son esprit, tu le trouveras bien clairvoyant. Auprès de lui, Argus lui même, avec tous ses yeux, ne te paraîtra qu'un aveugle.
Entretiens, Livre III, XLVI.